Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Qu'est-ce que la cuisine irlandaise - et que devrait-elle être?

Qu'est-ce que la cuisine irlandaise - et que devrait-elle être?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La cuisine irlandaise moderne n'a pas de véritable plate-forme et a très peu de lien avec notre passé. Nous avons adapté de nombreuses tendances culinaires modernes ensemble dans un grand melting-pot, laissant très peu de place à l'originalité et à la véritable promotion de la cuisine irlandaise dans sa forme contemporaine.

La cuisine irlandaise est un style de cuisine développé par les Irlandais. Il a évolué à travers des siècles de changements sociaux et politiques. La cuisine tire ses influences des cultures et des animaux élevés dans le climat irlandais. L'introduction de la pomme de terre dans la seconde moitié du XVIe siècle a fortement influencé la cuisine irlandaise par la suite. Les plats irlandais représentatifs sont le ragoût irlandais, le bacon et le chou, le boxty, le coddle, le colcannon et (principalement en Ulster) le fadge.

Il existe de nombreuses références à la nourriture et aux boissons dans la littérature irlandaise ancienne. Le miel semble avoir été largement consommé et utilisé dans la fabrication de l'hydromel. Les vieilles histoires contiennent également de nombreuses références aux banquets, bien que celles-ci puissent être grandement exagérées et fournir peu d'informations sur les régimes alimentaires quotidiens. Il existe également de nombreuses références aux fulacht fiadh, qui peuvent avoir été des sites de cuisson des cerfs, constitués de trous dans le sol remplis d'eau. La viande était placée dans l'eau et cuite par l'introduction de pierres chaudes. De nombreux sites fulacht fiadh ont été identifiés à travers l'île d'Irlande, et certains d'entre eux semblent avoir été utilisés jusqu'au 17ème siècle.

Les fouilles de la colonie viking dans la région de Wood Quay à Dublin ont fourni une quantité importante d'informations sur le régime alimentaire des habitants de la ville. Les principales viandes consommées étaient le bœuf, le mouton et le porc. La volaille domestique et les oies ainsi que les poissons et les crustacés étaient également courants, tout comme un large éventail de baies et de noix indigènes, en particulier le noisetier. Les graines de renouée et de chénopode étaient largement présentes et peuvent avoir été utilisées pour faire de la bouillie.

Du moyen-âge jusqu'à l'arrivée de la pomme de terre, la caractéristique dominante de l'économie rurale était l'élevage du bétail. La viande produite était principalement l'apanage de la noblesse et de la noblesse. Les pauvres se contentaient généralement de lait, de beurre, de fromage et d'abats, complétés par de l'avoine et de l'orge. La pratique de saigner le bétail et de mélanger le sang avec du lait et du beurre (semblable à la pratique des Maasai) n'était pas rare. Le boudin noir est fabriqué à partir de sang, de céréales (généralement de l'orge) et d'assaisonnements, et reste un aliment de base pour le petit-déjeuner en Irlande.

Les pommes de terre constituent la base de nombreux plats traditionnels irlandais. La pomme de terre a d'abord été introduite en Irlande comme culture de jardin, et elle est finalement devenue la principale culture vivrière des pauvres. En tant que source de nourriture, la pomme de terre est extrêmement précieuse en termes de quantité d'énergie produite par unité de surface de culture. La pomme de terre est également une bonne source de nombreuses vitamines et minéraux, en particulier de vitamine C, lorsqu'elle est fraîche.

Les pommes de terre étaient largement cultivées, mais en particulier par ceux à un niveau de subsistance ; le régime alimentaire de ce groupe au cours de cette période se composait principalement de pommes de terre additionnées de babeurre. Des pommes de terre étaient également données aux porcs, pour les engraisser avant leur abattage à l'approche des mois froids d'hiver. Une grande partie du porc abattu aurait été traité pour fournir du jambon et du bacon qui pourraient être conservés pendant l'hiver.

La viande fraîche était généralement considérée comme un luxe, sauf pour les plus riches jusqu'à la fin du XIXe siècle, et les poulets n'étaient pas élevés à grande échelle jusqu'à ce que l'émergence des épiceries de ville dans les années 1880 permette aux gens d'échanger des biens excédentaires, comme des œufs, et, pour la première fois, achetez une variété d'aliments pour diversifier leur alimentation.

L'adoption de la pomme de terre au cœur de la cuisine irlandaise ne doit pas être considérée comme un choix volontaire. En raison des lois pénales, la grande majorité catholique irlandaise s'est vu refuser le droit d'acheter des terres ou de les transmettre comme ils le souhaitaient à leurs descendants. Par conséquent, les fermes sont devenues de plus en plus petites à mesure que la population de l'Irlande augmentait en flèche au début du XIXe siècle (8 millions en 1840 contre 20 millions pour l'Angleterre, l'Écosse et le Pays de Galles réunis à l'époque). De nombreuses « fermes » faisaient moins d'un quart d'acre, ce qui devait fournir de la nourriture à une famille de huit personnes par an. La seule façon d'éviter la famine était de cultiver intensivement une seule culture, la pomme de terre, car cela fournissait une grande partie des besoins nutritionnels de base, et devenait ainsi le seul "choix" disponible pour les pauvres catholiques ruraux, qui constituaient la grande majorité de la population. .

La dépendance à l'égard des pommes de terre comme culture de base signifiait que les Irlandais étaient vulnérables aux mauvaises récoltes de pommes de terre. Par conséquent, plusieurs famines se sont produites tout au long des XVIe et XVIIe siècles. La première grande famine de 1739 était le résultat d'un froid extrême, mais la famine de 1845 à 1849 a été causée par la brûlure de la pomme de terre qui s'est propagée dans toute la récolte irlandaise, qui consistait en grande partie en une seule variété, la Lumper. Pendant la famine, environ 1 million de personnes sont mortes et 1 million de plus ont émigré d'Irlande.

Au 21e siècle, la sélection moderne habituelle d'aliments communs à la culture occidentale a été adoptée en Irlande. Les repas courants comprennent la pizza, le curry, la cuisine chinoise et, dernièrement, certains plats d'Afrique de l'Ouest et d'Europe de l'Est (en particulier polonais), car les ingrédients de ces cuisines et d'autres sont devenus plus largement disponibles.

Parallèlement à ces évolutions, le dernier quart du 20e siècle a vu l'émergence d'une nouvelle cuisine irlandaise basée sur des ingrédients traditionnels traités de manières nouvelles. Cette cuisine est basée sur les légumes frais, les poissons (surtout le saumon et la truite), les huîtres, les moules et autres crustacés, le pain au soda traditionnel, la large gamme de fromages qui sont maintenant fabriqués à travers le pays et, bien sûr, la pomme de terre. Les plats traditionnels, tels que le ragoût irlandais, le doudou, le petit-déjeuner irlandais et le pain aux pommes de terre, ont connu un regain de popularité. Des écoles comme la Ballymaloe Cookery School ont vu le jour pour répondre à l'intérêt accru pour la cuisine qui en découle.

Cliquez ici pour voir la recette des moules irlandaises Baileys du Druid Chef

Les fish and chips (connus en Ulster sous le nom de "souper de poisson") à emporter sont populaires. Les premiers fish and chips ont été vendus à Dublin dans les années 1880 par un immigrant italien de San Donato Val di Comino, Giuseppe Cervi. Sa femme Palma demandait aux clients « Uno di questa, uno di quella ? Cette expression (qui signifie "l'un de ceci, l'un de l'autre") est entrée dans la langue vernaculaire à Dublin comme "un et un", ce qui est encore une manière courante de désigner le fish and chips dans la ville.

La prolifération de la restauration rapide a entraîné une augmentation des problèmes de santé publique, notamment l'obésité, et l'un des taux de maladies cardiaques les plus élevés au monde. Les efforts du gouvernement pour lutter contre cela ont inclus des campagnes publicitaires télévisées et des programmes d'éducation à l'école.

Cliquez ici pour voir une recette de chou et bacon du chef druide

Alors que les fruits de mer ont toujours été consommés par les Irlandais, les plats de crustacés ont gagné en popularité ces derniers temps ; les exemples courants incluent les crevettes et les huîtres de la baie de Dublin (de nombreux festivals d'huîtres ont lieu chaque année autour de la côte où les huîtres sont souvent servies avec de la Guinness, le plus notable ayant lieu à Galway chaque septembre). Un exemple de plat irlandais de crustacés est le Dublin Lawyer, un homard cuit dans du whisky et de la crème. Le saumon et la morue sont peut-être les deux types de poissons les plus couramment utilisés. La mousse de carraghénane et la dulse (deux types d'algues rouges) sont couramment utilisées dans les plats de fruits de mer irlandais.

Nous n'avons toujours pas une vraie définition de ce qu'est la cuisine irlandaise. La plupart de nos influences sont copiées d'ailleurs et n'appartiennent pas à cette terre. Nous n'avons pas réussi à créer une nouvelle innovation alimentaire qui représente l'Irlande dans toute sa splendeur culinaire. En tant que cuisiniers irlandais, nous devons approfondir nos propres traditions et héritages et créer des saveurs qui représentent la véritable essence de cette terre. Nous devons être fidèles à nos ingrédients indigènes et servir notre marché domestique et touristique pour ceux qui recherchent l'hospitalité irlandaise complète avec des saveurs irlandaises complètes.

En savoir plus sur Rory Morahan, le chef druide, sur son site Internet


10 plats irlandais traditionnels à connaître

L'une des idées fausses les plus courantes sur l'alimentation en Irlande est que tout ce que vous apprécierez, ce sont les pommes de terre, car c'est la seule chose que les Irlandais savent bien cuisiner. Eh bien, nous sommes ici pour prouver que cette notion est fausse.

Bien sûr, nos ancêtres irlandais adoraient leurs pommes de terre, mais la scène culinaire irlandaise évolue rapidement, devenant chaque jour plus innovante et avant-gardiste. Alors que la technologie derrière la nourriture est de plus en plus avancée, la cuisine irlandaise est ancrée dans la tradition, et même si vous pouvez voir les légumes féculents dans quelques préparations, vous trouverez des plats impressionnants et savoureux qui parlent aux racines ou à l'Irlande bien au-delà des Patate.

Chaque plat irlandais traditionnel raconte une histoire de folklore et de survie - un témoignage de qui sont vraiment les Irlandais. Alors que l'Irlande s'est transformée au cours de son histoire, sa cuisine est passée des jours sombres de la famine, lorsque les plats étaient mangés en silence et que les bourgeois essayaient d'imiter la fine cuisine française, à quelque chose qui devrait être célébré. Ce n'est que lorsque Myrtle Allen de Ballymaloe House dans l'est du comté de Cork a servi des plats locaux traditionnels aux invités en 1964 avec une grande fierté que la cuisine irlandaise a vraiment commencé à briller. À la suite d'une explosion économique, l'Irlande d'après-guerre a commencé à proposer une cuisine qui reflétait le changement culturel rapide que subissait leur société. Maintenant, avec des chefs célèbres comme Anthony Bourdain, qui a fait un clin d'œil à la cuisine dans son émission à succès Pas de réservations, les gens du monde entier sont de plus en plus sensibilisés à la progression de l'alimentation en Irlande, et nous pensons que c'est une bonne chose.

L'une des meilleures façons de célébrer la Saint-Patrick (en plus de boire, bien sûr), est de rendre hommage à la cuisine traditionnelle irlandaise. Les bases sont simples : pommes de terre, bœuf, agneau et pain - des aliments de base de la cuisine irlandaise qui la rendent aussi accueillante et épanouissante que sa campagne verdoyante. Pour rendre hommage à la cuisine, nous examinons 10 plats irlandais traditionnels que nous pensons que vous devriez connaître, et nous leur avons donné une touche moderne. En ce jour de la Saint-Patrick, commencez votre propre tradition et réfléchissez à certains des plats séculaires d'Irlande en ajoutant votre propre touche de style américain.


Recettes irlandaises traditionnelles pour rendre votre été frais et savoureux

L'Irlande (pour la plupart) a désespérément besoin d'un bel été, mais jusqu'à présent, ce mois de mai a été aléatoire. Bien sûr, l'Irlande est connue pour un endroit pluvieux, mais nous devons nous rappeler que ce sont toutes nos belles précipitations qui nous fournissent une abondance de produits locaux incroyables. La nourriture irlandaise a tendance à être associée aux ragoûts, aux soupes et à plus de plats hivernaux. Nous avons donc rassemblé ci-dessous quelques recettes plus estivales.

Bien que nos températures estivales aient rarement tendance à dépasser 70F, les Irlandais ont tendance à changer leurs menus pendant les mois d'été et à opter pour des repas plus légers et plus frais. Des salades à l'ancienne aux fruits de mer frais, IrishCentral a concocté des recettes de choix, avec l'aide de Bord Bia, l'office alimentaire irlandais.

Certains d'entre eux peuvent vous rendre nostalgique, et d'autres sont une belle variante du traditionnel.

Lire la suite

Recette de salade à l'ancienne

  • 1 œuf dur, coupé en quatre
  • 6 tranches de betteraves marinées, la recette suit
  • Laitue butterhead
  • 2 petits oignons verts ou oignons nouveaux
  • 2 à 4 tomates coupées en quartiers
  • 8 tranches de concombre
  • 2 radis tranchés
  • Persil haché
  • Oignon de printemps, cresson, persil haché, pour la garniture
  • ET la pièce de résistance - une vinaigrette à la crème.

Recette de salade de pommes de terre à l'irlandaise

Pour 5/6 personnes (en accompagnement)

Ingrédients

  • 500g/1 lb de petites pommes de terre nouvelles
  • 1 cuillère à soupe de beurre
  • 1/2 tasse de mayonnaise
  • Sel et un peu de poivre noir fraîchement moulu
  • 1 cuillère à soupe de ciboulette fraîche hachée pour décorer

Mettez les pommes de terre à ébullition pendant 20 à 25 minutes. Jusqu'à ce qu'ils tombent du couteau quand tu les poignardes

Égouttez-les et coupez-les en morceaux de la taille d'une bouchée si besoin. Verser dans un bol

Ajouter le beurre et remuer jusqu'à ce qu'il soit fondu

Ajouter la mayonnaise, le sel et le poivre et remuer jusqu'à ce que les pommes de terre soient enrobées

Nettoyez le côté du bol et ajoutez une cuillère pour servir.

Inscrivez-vous à la newsletter d'IrishCentral pour rester au courant de tout ce qui est irlandais !

Un plateau de fromages irlandais

La grande variété de fromages fermiers disponibles en Irlande signifie qu'il y en a un pour tous les palais, chacun capturant la vraie saveur de la campagne. Il y a du Cashel blue, de nombreux cheddars différents, du fromage de chèvre, de toutes sortes. Le problème est de savoir quoi choisir. Cliquez ici pour une longue liste de fromages parmi lesquels choisir.

Voici quelques points à considérer lors de la sélection de votre plateau de fromages :

- Eviter trop de choix, mieux vaut avoir deux ou trois morceaux de fromage de bonne taille que beaucoup de petits morceaux. C'est meilleur et le fromage se conservera mieux.

- Un semi-doux, un dur et un bleu sont des guides mais il n'y a pas de règles - ayez ce que vous aimez vous-même.

- Laissez le fromage à température ambiante (70F) pendant environ deux à trois heures avant de servir.

Essayez des fromages fermiers avec du pain blanc traditionnel au soda.

Recette de bacon

(Celui-ci est un peu chaud à cuisiner par temps d'été RÉEL, mais le jambon est tout simplement idéal pour les salades, les sandwichs ou tout simplement une collation à la main du réfrigérateur.)

Ingrédients

Placer le joint dans une grande casserole

Porter à ébullition, puis laisser mijoter doucement pendant environ 20 minutes par livre

Réglez le four sur Gas Mark 6, 400F (200C)

Retirer le joint de la casserole

Retirer la couenne et marquer le gras

Placer le joint sur un plat allant au four

Tartiner de moutarde et de chapelure, de sucre et d'une noix de beurre.

Mettre au four pendant 15 à 20 minutes.

Lire la suite

Recette Moules marinières

Ingrédients

  • 1,8 - 2,25 kg (4 - 5 lb) moules
  • 1 oignon moyen, haché
  • 1 pinte / 150 ml de vin blanc sec
  • Moulin à poivre
  • 150 ml (5 oz) de crème
  • 25g (1oz) de persil haché

Nettoyez les moules et retirez les barbes en donnant un mandrin latéral - un mandrin vers le bas déchirera la moule

Retirez également les balanes car elles tomberont et gâcheront la sauce. NB : Jeter les moules ouvertes

Cuire l'oignon dans un peu d'huile jusqu'à ce qu'il soit tendre

Ajouter le vin et les moules, couvrir et agiter de temps en temps jusqu'à ce que les moules soient ouvertes

Ajoutez maintenant un peu de poivre du moulin, puis la crème. Porter à ébullition, agiter à nouveau et transférer dans une soupière

Parsemez de persil et servez aussitôt. NB : Il est très important de jeter les moules non ouvertes – ne pas trop les cuire pour tenter de les ouvrir

Recette de Burgers au fromage fondu et salsa de tomates

(Celui-ci n'est pas exactement traditionnel mais nous avons dû ajouter un peu de bœuf irlandais quelque part, non ?!)

Ingrédients des hamburgers

  • 450 g (1 lb) de bœuf ou d'agneau haché maigre
  • 1 gros oignon, finement haché, sauté dans l'huile jusqu'à ce qu'il soit doré et refroidi
  • 1 cuillère à soupe d'oignons verts, hachés
  • 1 cuillère à soupe d'huile de piment, facultatif mais agréable (voir recette)
  • Sel et poivre noir

Ingrédients de la sauce tomate

  • 16 env. tomates cerises, hachées
  • 1-2 oignons rouges, hachés finement
  • Une poignée de coriandre hachée
  • 1 cuillère à soupe d'huile de piment
  • Jus de citron au goût
  • Sel et poivre noir

Bien mélanger le hachis, l'oignon, les oignons verts, l'huile de chili et l'assaisonnement

Avec les mains mouillées, façonnez quatre hamburgers

Aplatissez chacun avec la paume de votre main jusqu'à ce que vous ayez une belle forme uniforme. De cette façon, ils cuiront plus rapidement et uniformément

Conserver au réfrigérateur jusqu'au moment de cuisiner

Griller, cuire au barbecue ou cuire sur une lèchefrite noire, jusqu'à ce qu'ils soient complètement cuits, environ 4 à 5 minutes de chaque côté.

Pendant ce temps, mélanger tous les ingrédients de la salsa ensemble. Ensuite, placez une cuillerée de salsa sur chaque hamburger et garnissez d'une tranche de fromage.

Griller ou couvrir le barbecue ou la poêle et poursuivre la cuisson encore une minute jusqu'à ce que le fromage soit fondu.

Servir sur un bap avec quelques feuilles de salade et le reste de salsa.

4 tranches de cheddar ou de fromage bleu

Lire la suite

Meringues aux fruits d'été

Ingrédients

  • 8 blancs d'oeufs
  • 500g de sucre en poudre
  • 1 cc de vinaigre de vin blanc
  • 1 cc d'extrait de vanille

Fruits d'été

  • 400g de fraises
  • 200g de framboises
  • 200g de myrtilles
  • 200g de mûres
  • 250g de sucre en poudre
  • Jus de 1 citron

Garniture à la crème

Pour les meringues

Réglez le four à 210F (100C) et tapissez deux plaques à pâtisserie de papier parchemin

Mélanger les blancs d'œufs, le sucre, le vinaigre et l'extrait de vanille

Au batteur électrique, avec le fouet, battre les blancs en pics fermes et brillants

A l'aide d'une poche à douille, dresser des monticules de meringue de 7 cm de diamètre et 7 cm de hauteur sur les plaques à pâtisserie.

Cuire au four environ 2 heures. Refroidir à température ambiante.

Fruits d'été

Préparez les fruits et ajoutez la moitié des baies dans une casserole moyenne, ajoutez le sucre et le jus de citron et laissez mijoter doucement pendant cinq minutes.

Traitez le mélange de fruits. Mettre de côté .

Garniture à la crème

Mélangez le mascarpone, le yaourt et le zeste de citron.

Tapez le centre de chaque meringue pour former un nid.

Faites chauffer le coulis dans une casserole.

Éteindre le feu et ajouter les baies entières restantes.

Verser la crème au centre de chaque meringue, suivie de plusieurs cuillerées de fruits.

Lire la suite

Inscrivez-vous à la newsletter d'IrishCentral pour rester au courant de tout ce qui est irlandais !


Saumon

Considéré comme un mets délicat dans d'autres pays, le saumon était l'un des poissons les plus répandus en Irlande et un ingrédient de base de la cuisine irlandaise. La préparation consiste généralement à pocher le saumon frais dans un bouillon de poisson, puis à le servir avec des pois et des pommes de terre, mais le saumon frit est également très populaire et les plats de pâtes au saumon sont également populaires.

La façon la plus populaire de déguster le saumon en Irlande est simplement le fumé, soit sur du pain, avec des œufs brouillés ou tout simplement seul avec une salade. Le saumon sauvage a une meilleure saveur, mais son prix est malheureusement plus élevé que le saumon d'élevage.


20 plats et plats irlandais traditionnels à essayer le jour de la Saint-Patrick

Lorsque vous pensez à la cuisine irlandaise traditionnelle, la première chose qui vous vient probablement à l'esprit est le corned-beef et le chou. Mais il s'avère que le corned-beef ne fait pas partie des plats nationaux de l'île d'Émeraude, explique David McKane, chef exécutif du Kilkea Castle dans le comté de Kildare.

« Le lien avec la Saint-Patrick trouve son origine dans la culture irlando-américaine et fait souvent partie des célébrations en Amérique du Nord », dit-il. Cela peut vous amener à vous demander : qu'est-ce que les gens qui vivent dans L'Irlande mange le 17 mars ?

Comme l'a dit l'historienne culinaire Regina Sexton Temps irlandais, définir la "cuisine irlandaise" peut être une entreprise difficile. "Nous ne semblons pas avoir une culture de la nourriture basée sur la cuisine, le plaisir de la nourriture et la production de plats de signature qui sont automatiquement associés au pays, et c'est là que réside le problème d'essayer de définir une culture culinaire irlandaise", a-t-elle déclaré. mentionné. Il s'agit plutôt de la haute qualité des ingrédients tels que les viandes, les pommes de terre et les choux.

La région côtière de Galway, par exemple, est connue pour ses bonbons de pommes de terre irlandais enrobés de cannelle qui complètent un ragoût lourd, ainsi que pour le fou de baies (une crème anglaise sucrée et aérée) et d'excellentes huîtres. Galway accueille même un festival international d'huîtres et de fruits de mer, le plus ancien festival d'huîtres au monde.

Pourtant, il existe de nombreuses recettes typiquement irlandaises qui ont longtemps été des incontournables de la culture, du pain au soda à une bagatelle vraiment savoureuse. Que vous cherchiez à célébrer votre héritage ou à organiser une fête de la Saint-Patrick super authentique, nous avons demandé aux chefs irlandais de partager tous les aliments et collations traditionnels à connaître. Nous espérons que vous apprécierez les pommes de terre sous leurs nombreuses formes.

Traditionnellement, le bacon irlandais, une longe de porc maigre et fumée semblable au bacon canadien, était la viande la plus omniprésente sur la table en Irlande, notamment parce qu'elle était bon marché, explique McKane. Mais lorsque l'immigration irlandaise aux États-Unis a explosé, les immigrants ont trouvé que le coût du porc dans ce pays était prohibitif, alors ils ont commencé à cuisiner du bœuf à la place. En conséquence, le bacon et le chou sont techniquement le plat irlandais le plus traditionnel, le corned-beef et le chou est la variante irlando-américaine.

Le pain soda irlandais est un pain rapide fait sans levure. Il augmente, car, lorsqu'ils sont combinés, le bicarbonate de soude et le babeurre agissent comme un agent levant. Selon Le livre de cuisine complet du pub irlandais, le pain est généralement marqué d'une croix pour l'aider à lever. Le folklore irlandais dit que cela aide également à éloigner le mal et à laisser sortir les fées.

Un repas simple et flexible qui est généralement considéré comme le plat national de l'Irlande, explique Amy Lawless, une Américaine d'origine irlandaise et copropriétaire de The Dearborn à Chicago. Bien que généralement composé de mouton, d'oignons, de carottes, de céleri et de pommes de terre, le ragoût irlandais peut également être créé avec du bœuf ou du poulet, explique-t-elle.

Le café irlandais n'est pas votre tasse moyenne de Joe. C'est un cocktail fait avec un café fort et chaud, du whisky irlandais comme Jameson et du sucre, explique Amy Lawless. Le tout est surmonté d'une épaisse tête de chantilly.

Bien sûr, le corned-beef et le chou apparaissent encore sur de nombreuses tables le jour de la Saint-Patrick. Selon Le livre de cuisine complet du pub irlandais, traditionnellement, le liquide de saumurage inclus est le bactéricide Saltpeter&mdasha qui aide à produire cette couleur rose ultra-pigmentée. C'est un plat que vous devrez planifier à l'avance : pour bien saumurer la viande, vous devez vous donner au moins une semaine.

Un plat d'accompagnement de base sur de nombreuses tables irlandaises pendant l'hiver, cet aliment réconfortant est un mélange de chou blanc braisé et de purée de pommes de terre crémeuse, explique Joe Scully, un chef irlandais et propriétaire de Chestnut and Corner Kitchen à Asheville, en Caroline du Nord.

Également connus sous le nom de pieds de porc, les crubeens sont généralement frits et mangés à la main, mais ils peuvent également être braisés, explique Scully.

Comme le ragoût irlandais, la chaudrée de fruits de mer irlandaise est un plat très adaptable qui contient une variété de fruits de mer comme le saumon, la truite et les crustacés, ainsi que des légumes comme le céleri et les pommes de terre, explique Scully.

Semblable à un latke, le boxty irlandais est une crêpe de pommes de terre que vous préparez en mélangeant des pommes de terre râpées à de la purée de pommes de terre avant de les faire frire comme une galette, explique Scully. Bien que certains le considèrent comme l'un des plats irlandais les plus étranges, c'est en fait un accompagnement très polyvalent.

L'Irlande est mondialement connue pour son saumon fumé, dit McKane. Il est servi toute la journée et peut être trouvé partout, du petit-déjeuner buffet au thé de l'après-midi en passant par le dîner.

Ce type de bœuf est originaire de l'île d'Irlande, explique McKane. Il est réputé pour son goût sucré et légèrement noisette.

Cette nourriture réconfortante de tous les jours est essentiellement un moyen de déguiser les restes, explique Scully. La cocotte étagée est simple : le ragoût de la veille est garni de purée de pommes de terre, puis cuit au four.

Le boudin noir, le boudin noir et les mdashis sont généralement servis au petit-déjeuner, mais peuvent être dégustés toute la journée, explique Scully.

Ce classique est un véritable assortiment qui comprend généralement des tranches de viande frites (fines tranches de bacon), des saucisses frites, des œufs au plat, des tomates frites, des champignons frits, du boudin blanc et noir, des fèves au lard et du pain grillé, explique Clodagh Lawless, un Irlandais américain et co -propriétaire de The Dearborn.

Ce dessert en couches contient traditionnellement de la crème anglaise, du gâteau éponge imbibé de jus de xérès ou de jus de fruits ou des doigts de dame, des fruits, de la confiture et de la crème fouettée, explique Amy Lawless.

L'Irlande est principalement connue pour ses plats plus terreux, mais c'est en fait un paradis de grands mollusques, en particulier sur la côte de Galway.

&ldquoL'huître, pas la pomme de terre, devrait être le symbole de la cuisine irlandaise", Bloomberg rapporté en 2018. Cet article décrit les "huîtres plates" indigènes comme "gamy". La différence entre elles et les huîtres du Pacifique est comme "une double IPA par rapport à Bud Light".

Pas différent du boxty, les farls sont une sorte de pain de pommes de terre au four servi au petit-déjeuner, par Le gardien. Ils sont généralement fabriqués en combinant des pommes de terre, du beurre, de la farine et de la levure chimique, la pâte étant coupée en quatre morceaux symétriques (« farl » signifie « quarts » en gaélique).

Selon Allrecipes.com, les farls peuvent même être préparés avec des restes de purée de pommes de terre, qui fonctionnent bien en raison de leur légèreté.

Le berry Fool est un régal délicieux et un témoignage de l'Europe dans son ensemble. Bien qu'il soit populaire en Angleterre et en Irlande, son nom peut provenir du verbe français "fouler", qui signifie "écraser", bien que cela ait été contesté. Ce dessert aux fruits plumeux peut être préparé avec presque tous les types de baies et consiste à les écraser et à les combiner avec de la crème épaisse réfrigérée pour un plat rafraîchissant.

Ce pain sucré irlandais est généralement associé à Halloween. Semblable au bébé en plastique qui vient souvent dans les gâteaux des rois de Mardi Gras, un anneau est généralement placé dans le barmbrack et la personne qui le trouve est censée avoir de la chance.

Un repas réconfortant efficace, la dinde irlandaise combine des saucisses (et parfois du bacon) avec des pommes de terre et de la sauce. Le tout est ensuite cuit lentement, ce qui lui donne une consistance proche du ragoût irlandais. C'est un dîner d'hiver parfait et copieux.


Journée mondiale de la santé : nos recettes irlandaises copieuses et saines préférées

Plutôt que de regarder les régimes à la mode et les nouvelles tendances alimentaires, nous préférons regarder en arrière et nous souvenir du vieil adage selon lequel si vous voulez manger sainement, mangez comme vos grands-parents.

Lire la suite

La nourriture irlandaise a développé une mauvaise réputation comme étant lourde et lourde, mais ce n'est pas le cas. Il est vrai que vous pouvez dîner à l'extérieur avec des petits-déjeuners irlandais complets et de la purée de pommes de terre à la crème, mais la cuisine irlandaise offre bien plus.

En fait, la beauté du régime traditionnel irlandais est qu'il a très peu changé entre la fin des années 1800 et le milieu des années 1900. Ses ingrédients étaient basés sur des aliments locaux ou des aliments qui pouvaient être facilement importés. Ce qui a été créé était un régime simple composé d'aliments locaux et sains.

Voici quelques-unes de nos recettes irlandaises saines et copieuses préférées :

1. Ragoût irlandais

Pendant les mois froids d'hiver, un copieux ragoût irlandais est le repas parfait pour rentrer à la maison. Quoi de plus sain qu'un pot de légumes, du bouillon et du bœuf maigre ?

Si vous vous lancez dans un régime de style Atkins, vous pouvez même sauter l'ajout des pommes de terre bien-aimées et les remplacer par un autre légume.

Bien sûr, vous pouvez laisser de côté la Guinness, mais allez, vous ne voulez pas en faire trop.


Sept délicieux plats irlandais traditionnels

À l'origine, les recettes irlandaises traditionnelles avaient tendance à être à la fois saines et simples, avec uniquement des ingrédients de base cultivés en Irlande dans la plupart des cas. Au cours des années 1800, la cuisine irlandaise consistait en des plats copieux qui nourrissaient les pauvres. Ces traditionnels. les recettes ne contenaient aucun ingrédient exotique, seulement ce qui était facilement disponible pour les cuisiniers à l'époque.

Au fil du temps, les chefs irlandais ont commencé à modifier ces plats irlandais, pour les rendre un peu plus excitants, tout en conservant la racine irlandaise de chaque plat. La cuisine gastronomique irlandaise traditionnelle est devenue réputée dans le monde entier pour être une nourriture bonne, saine et réconfortante.

Alors préparez-vous à avoir l'eau à la bouche pendant que nous comptons parmi les meilleurs plats que l'Irlande a à offrir.

1. Ragoût de boeuf et Guinness

Le ragoût de bœuf et de Guinness doit être l'un des plats irlandais les plus connus. C'est un plat parfait pour une froide journée d'automne. Rempli de bonté avec des légumes cultivés en Irlande, des assaisonnements, du bœuf et, bien sûr, la pièce de résistance, la sauce Guinness. Vous pouvez le servir comme un ragoût seul emballé avec des pommes de terre entières. Si vous vous sentez un peu plus aventureux et que vous voulez aller plus loin, vous pouvez l'utiliser comme garniture pour une impressionnante tarte au ragoût irlandaise.

Apprenez à préparer des ragoûts et des soupes irlandais traditionnels avec Le livre de cuisine du pub irlandais!

Ragoût de bœuf et Guinness accompagné d'une pinte de Guinness au Thomond Bar à Cork, Irlande (© Erin Klema)

2. Bacon et chou

Considéré comme le plat national irlandais, le bacon et le chou ont une longue histoire en Irlande. Lorsque ce plat a été préparé à l'origine, le chou était toujours cuit dans l'eau de bacon. Une seule casserole pouvait pendre au-dessus du feu à la fois, alors quand le bacon était presque cuit, les cuisiniers irlandais ajoutaient le chou pour la dernière demi-heure de cuisson. L'eau de bacon donne au chou une saveur salée et inoubliable, c'est pourquoi de nombreux Irlandais essaient de recréer cette méthode de cuisson. S'il est fait correctement, ce repas apparemment basique devient un chef-d'œuvre savoureux. Ce plat est mieux cuisiné avec de la longe de porc, surtout s'il a encore la couenne dessus, car il ajoute à l'incroyable saveur salée. Il est généralement servi avec des pommes de terre et une sauce au persil riche et crémeuse.

Bacon et chou, un plat traditionnellement associé à l'Irlande, avec du bacon de dos bouilli avec du chou et des pommes de terre. (© Fanfo/Adobe Stock)

3. Dublin Câlin

Le Coddle est principalement un plat de Dublin et est appelé Dublin Coddle. C'est un aliment copieux et nutritif qui est à l'origine une alternative au ragoût irlandais traditionnel. Les recettes varient d'une maison à l'autre à Dublin, mais l'aliment de base de chaque doudou reste le même : saucisses, bacon (ou tranches de viande comme on les appelle en Irlande), lentilles, oignons et pommes de terre. Pourtant, chaque foyer a sa propre touche à ce plat. Le Coddle est l'aliment réconfortant par excellence et doit être goûté au moins une fois.

Ingrédients pour le parfait Dublin Coddle

4. Boxty

Ce plat traditionnel est une variante irlandaise des galettes de pommes de terre. Boxty est principalement associé aux Midlands du nord de l'Irlande dans le Connacht et l'Ulster. Il existe de nombreuses variantes de cette recette simple, mais toutes contiennent des pommes de terre crues finement râpées et frites. Les papilles gustatives modernes étant plus diversifiées, certaines recettes ont commencé à ajouter des épices ou des légumes au mélange. Cependant, le style simple à l'ancienne est l'original et semble être le préféré des Irlandais. Parfois, il n'y a pas de battre l'original.

Essayez ce plat irlandais traditionnel à la maison avec la recette boxty de La vraie cuisine irlandaise : 150 recettes classiques du vieux pays!

Crêpes de pommes de terre irlandaises maison Boxty (© Brent Hofacker/Adobe Stock)

5. Barmbrack irlandais

Traditionnellement, le brack était un pain sucré cuit avec des raisins secs et des raisins secs pour ajouter de la saveur et de la texture au pain ordinaire. Cependant, au fur et à mesure que les palais irlandais grandissaient, la recette grandissait aussi. Il a commencé à inclure des pêches, des abricots, des pruneaux et des épices pour tarte à la citrouille. Ce plat a un peu un mythe, transmis à travers les générations irlandaises. À Halloween, la brack contenait traditionnellement divers objets cuits dans le gâteau de pain et était utilisée pour prédire la fortune de ceux qui trouvaient les articles dans leur tranche. Ce rituel d'Halloween a légèrement évolué. Le support ne contient plus qu'un anneau - et le folklore est la personne dont la tranche contient l'anneau se mariera bientôt. Alors faites attention à décider quelle tranche vous obtenez!

Barmbrack irlandais fraîchement sorti du four

6. Colcannon

C'est probablement aussi irlandais que possible. Le colcannon est fait de purée de pommes de terre et de chou frisé avec une pincée d'oignons verts, de lait, de beurre et d'assaisonnement. Si vous vous sentez courageux, vous pouvez ajouter de la moutarde entière à ce plat pour lui donner un peu de mordant. Comme les Irlandais sont un groupe de superstitieux, il y a une autre coutume d'Halloween attachée à ce plat. Il est bien connu de servir du colcannon avec des pièces d'argent enveloppées dans du papier d'aluminium pour symboliser la bonne fortune de ceux qui trouvent les pièces dans leur repas.

Servez le colcannon sur votre table en suivant la recette de La vraie cuisine irlandaise : 150 recettes classiques du vieux pays!

Colcannon irlandais fait maison (© Vm2002/Adobe Stock)

7. Pain au soda irlandais

En gaélique, le pain au soda irlandais s'appelle Cáca Baile, ce qui se traduit par un gâteau de la maison. Ce qui différencie le pain au soda irlandais des autres types de pain au soda dans le monde, c'est le fait que le babeurre est remplacé par du yaourt vivant ou même du stout dans la recette irlandaise. La recette irlandaise utilise également du blé tendre, de sorte que le pain au soda est essentiellement composé d'une farine à gâteau ou à pâtisserie, qui contient moins de gluten que la farine à pain et lui donne une saveur un peu plus sucrée. Ce pain est mieux servi pour le souper, grillé avec du beurre à côté d'une grande tasse de thé.

Envie de faire du pain soda à la maison ? Essayez la recette en Le livre de cuisine complet du pub irlandais!

Pain soda fraîchement sorti du four

Tous ces plats délicieusement délicieux peuvent être recréés avec très peu de travail à la maison. However ideally, to really get the most out of Irish cuisine it should be tasted in Ireland to experience fresh Irish produce and the cooking of Irish chefs.

The Restaurants Association of Ireland has recently revealed the number 1 place in Ireland to get some grub. So for foodie lovers out there, if you are planning a trip to Ireland, why not rent a car and travel to West Cork, winner of the 2017 “Foodie Destination” award. You won’t regret it!


12 Irish Foods to Celebrate St. Patrick’s Day That Aren’t Corned Beef and Cabbage

Every St. Patrick’s Day since I can remember, my mother has made our traditional celebratory meal of corned beef and cabbage, with a side of soda bread. And though I’m about 25 percent Irish (thanks Ancestry.com!), I’ve never been what you would call “into” this traditional meal. Still, any proper quarter Irish woman wants to celebrate her heritage on this fine Irish holiday, which is why I started researching alternative St. Paddy’s Day meals to eat that didn’t involve homemade corned beef.

The Usual Suspect Is Corned Beef Actually Irish? The history of Irish cuisine or traditional Irish food is actually quite complex—British colonialism and the Great Famine obviously had a huge impact on what is technically now considered traditional Irish fare. (Despite the fact that potatoes are what Ireland seems to be known for, they were actually brought by British settlers.) And though Irish cuisine is much more diverse than it gets credit for, much of it is categorically hearty (makes sense since clouds and rain are prevalent here—they don’t call it the Emerald Isle for nothing). The reality is however, if you walk into any Dublin pub you’ll find a varied, traditional menu that may not have the word cabbage written once. But most likely you will have a meal that is perfect for soaking up an Irish stout. Here’s how to bring some Dublin pub food into your own kitchen come St. Patrick’s Day without even cruising by the cabbage in the grocery store.


Irish Food

Share 0

When people hear about Irish food, they often automatically think about potatoes, because potatoes used to be such an important staple for the Irish. The potato blight that struck in the mid 19th century, combined with the high reliance on this vegetable as a main food source lead to the disasterous Irish potato famine from 1845-1852. While potatoes were, and still are, an integral part in Irish cuisine, you would be mistaken in thinking that there is not much variety besides the humble spud. Thanks to an increase in immigrants from other countries and the return of the Irish diaspora from around the world, you will also easily find dishes with global influences in Irish restaurants and homes alike. Let's have a look at some of the dishes you should try while in Ireland – or try to cook them in your own kitchen at home.

The Irish Stew is a great dish for a cold day, and tastes delicious if you get the spices right. Core ingredients include some sort of meat (usually lamb or mutton, but sometimes beef is used) and root vegetables such as carrots and parnsips. Of course potatoes are also a very vital ingredient, either cooked in the stew itself or mashed with butter and salt and pepper as a side dish. There are different recipes for this stew, and some Irish people can become quite passionate about which combination of ingredients is the right one. Some are very traditional, while other Irish dare to experiment. We recommend that you go for what sounds most appealing to you (while making sure you include some guinness to add richness to your dish!)

Bacon and Cabbage

You guessed right, the main ingredients in this one are bacon and cabbage, but it is more exciting than you might think. It is a very simple, but very tasty, dish. Potatoes, and sometimes turnips, are served as a side dish. The bacon can be smoked or unsmoked, with the vegetables accompanying the dish being boiled in water alongside the bacon to give them a distinctive, salty flavour. The dish is usually smothered in a delicious white sauce, similar to a French b échamel sauce, with parsley replacing nutmeg, along with a pinch of salt and white pepper. Executed well, this dish is a real Irish gem.

The dish with the funny name Boxty is a traditional Irish potato pancake that is usually served as a savoury dish, again sometimes as part of a full Irish breakfast. The main ingredients for this dish are finely grated raw potatoes (which of course are cooked while the pancake is fried), mashed leftover potatoes and flour.

Each country has its own version of a leftover dish: the kind of dish you usually cook when you have food left that you want or need to use up, but you can't really think of something. In Ireland, this dish is called Coddle, but it has a few ingredients that often are part of it, like sliced pork sausages or fatty back bacon, potatoes and onions. Barley is usually also found in the more traditional recipes. Apart from that, anything can be added: carrots, parsnips etc. Coddle is mostly connected with Dublin, even though it is also eaten in other parts of Ireland.

Soda bread – griddle bread – griddle cakes

Soda bread, is a bread that is made from plain or wholemeal flour (or a combination of both), buttermilk (which can be replaced with yoghurt or guinness), baking soda, and salt. Eggs can also be added to lighten the loaf, with treacle or molasses often being added to add a slight sweetness and depth of flavour. The soda bread is usually done in a savoury manner, but it can also be baked with sweet ingredients such as sultanas or raisins. One very interesting and tasty version is the wild garlic soda bread. All forms of this bread are best served warm form the oven, slathered with good quality Irish butter. Irish soda bread is often used to accompany an Irish fry, stews, soups or with some jam and a steaming cup of Barry's tea!

Black pudding

Black pudding has seen something of a resurgence in recent years in Ireland due to the renewed emphasis on using excellent local ingredients. The main ingredient in the black pudding is blood (usually from pork) and the next ingredient is oatmeal, but a blood-free form known as "white pudding" is also available, comprising mainly of pork meat and fat. Originally black pudding was popular with the poor in the past as it is a dish that can be made very cheaply. Today, it is still popular as part of the traditional full Irish breakfast but is also often found in savoury tarts and even on pizzas or in burgers! One of the most well-known brands of black pudding - from Clonakilty in county Cork, actually uses beef instead of pork, with its spice blend, like that of many of its counterparts, remaining a closely guarded secret.

This is a potato based dish and basically consists of mashed potatoes mixed with kale. When kale is not in season cabbage can be used. The mashed potatoes are made with potatoes, milk, butter and seasoning as desired (salt and pepper are the usual basics, but you can also experiment with it). In Ireland, this dish is usually served with some ham or bacon.

Rosemary and garlic roast lamb
The Irish also like their roasts. A nicely roasted lamb with fresh rosemary and garlic is a favourite combination, and is usually served with boiled or roasted potatoes and vegetables. This dish is often served as part of a celebratory meal on Easter Sunday, with lamb hailing from counties Kerry and Wicklow known for its high-quality and excellent flavour.


25 Classic Irish Desserts to Make Your St. Patrick's Day Celebration Extra Sweet

Forget the green food dye and make these traditional Irish desserts instead!

When it comes to celebrating St. Paddy's Day, one thing's that absolutely essential (besides the green beer, of course) is a spread full of the most festive and delicious St. Patrick's Day desserts. But instead of picking up the green food dye, why not indulge in one of these traditional Irish desserts, all infused with The Emerald Isle's best and most classic flavors?

This year, dive into some of the best Irish dessert recipes to round out your filling St. Patrick's Day meal &mdash including everything from Irish apple cake to barmbrack (a traditional Irish fruit cake) and, of course, a classic Irish soda bread. And if you're looking for something boozy, don't worry: we have desserts that involve Baileys Irish Cream and Guinness, too! No matter how you're spending St. Paddy's this year, these scrumptious bites will definitely be the highlight of your celebration &mdash especially if you're pairing them with some festive St. Patrick's Day drinks.